© 2015 by corps en conscience. Proudly created with Wix.com

  • w-facebook

La phytothérapie

 

Les vertus thérapeutiques des plantes sont reconnues et de plus en plus prisées pour leurs résultats. Alors que la chimie de synthèse a un peu plus de cinquante ans, la phytothérapie est aussi ancienne que l'Homme (le plus ancien traité de phytothérapie écrit par Shen Nung date de 4500 ans avant JC). 

 

Les plantes rétablissent un équilibre sur le plan physique pour soutenir une fonction, un système affaibli (hépatique, rénal, cardiaque, immunitaire...). Elles sont particulièrement efficaces en cas de troubles fonctionnels.

 

Mais les plantes agissent également sur le plan de la conscience au travers de leur essence, du rayonnement qu'elles transmettent. 
L'essence est le sens caché d'une plante qui nous parle par les sens. Notre être est capable de capter l'essence d'une plante à partir de son rayonnement, de sa forme, de sa couleur, de son odeur et de son goût. Elles portent un message et accompagnent notre processus de guérison intérieur.

Dans ma pratique, j'utilise les plantes sous les formes suivantes:

L'aromathérapie

 

L'aromathérapie est une thérapeutique utilisant les huiles essentielles, les essences et les hydrolats aromatiques:

 

- Les huiles essentielles sont réalisées à partir de plantes aromatiques fraîches ou séchées par distillation à la vapeur d'eau.

- Les essences sont le résultat de l'expression à froid des zestes des agrumes (bergamote, citron, orange, mandarine...).

- L'hydrolat ou eau florale est l'eau (la vapeur d'eau recondensée lors de la distillation) que l'on sépare de l'alambic après décantation. L'hydrolat a l'avantage d'être doux et sans contre-indications.  

 

Les molécules aromatiques ainsi extraites ont des fonctions olfactives et médicinales et s'adressent à tous les plans de l'être: physique, énergétique, émotion/psychée et conscience. Leurs molécules ont des effets puissants à utiliser en symptomatique. 

D'autre part, les odeurs sont aussi capables d'informer directement les zones limbiques sans passer par le cortex. Ce message chimique sollicite la mémoire et tout ce qui appartient au domaine affectif et émotionnel de l'être humain. De plus, les huiles essentielles émettent des ondes électromagnétiques qui agiraient au niveau des récepteurs endocriniens.

 

Les infusions

 

Les parties de la plante actives sont séchées pour être conservées. Dans les cas aigus, une infusion a un effet rapide. C'est la préparation idéale pour les drainages.

 

Les teintures mères

 

Les teintures mères sont en général fabriquées avec des plantes fraîches par extraction alcoolique. Elles sont utilisées en cas de maladies aigües et chroniques. L'essence de la plante permet de s'exprimer tout particulièrement avec cette préparation.

 

La phytembryothérapie

 

La phytembryothérapie, fondée par le docteur Pol Henry, utilise des tissus embryonnaires végétaux en croissance tel que jeunes pousses, bourgeons, graines, radicelles, préparés par macération dans un mélange d'eau, de glycérine et d'alcool pour obtenir un extrait que l'on nomme « macérat glycériné » (glycérine et alcool pour la gemmothérapie).

L'activité reproductive de la plante est très intense à ce stade du développement, tout comme ses principes actifs et son essence vitale. Chaque cellule végétale est indifférenciée et a la capacité de redonner une plante entière, comme une cellule souche chez l'Homme. Les bourgeons constituent donc un concentré d'information qui renferme le potentiel du totum de la plante, c'est-à-dire le potentiel curatif de la plante dans son intégralité (feuille, fleur, fruits, racines...).

L'action thérapeutique provient d'une synergie entre les principes actifs des molécules. Le bourgeon contient une grande quantité d'acide nucléiques (information génétique) mais également de nombreux minéraux, oligo-éléments, vitamines, enzymes et facteurs de croissance (hormones végétales).  

Les propriétés thérapeutiques des bourgeons correspondent aux 3 plans vibratoires de l'Homme (physique, énergétique et conscience).